Le "Projet Désert" a commencé à prendre forme sous un ciel plein d'étoiles, au coeur des sables du désert de Merzouga au Maroc, en écoutant et interprétant les Suites de JS Bach pour violoncelle solo qui faisaient écho aux courbes et contrecourbes des dunes.
Voyager en caravane de dromedaires pour assister au coucher du soleil et se réunir sous la pleine lune avec un choeur de grillons...
L'immensité qui nous entoure, fait ressentir notre individualité à peine plus importante qu'un grain de sable.

Le vent, avec ses explosions en rafales violentes, mais aussi ses caresses, nous invite à écouter le désert. Et nous obtenons dans cet échange, peut-être moins explorée, mais pas quelque chose que nous ne pouvons pas revivre.
L'art n'a pas de frontières: les cultures peuvent se traverser, elles nous nourrissent, renforcent, les vivre a découvert.
Vide?,Inerte?, Solitaire? le désert peut-être un lieu de rencontre plein de joi pour ceux qui perçoivent toute manifestation artistique, comme un véritable oasis pour l'âme.

Ce projet est né de la rencontre entre Annette Isenberg (violoncelliste) et Silvina Cortés (danseuse) dans le foyer du « Théâtre des Bernardines " à Marseille, dans le cadre du Festival Dansem 2010, danse Contemporaine en Méditerranée. Au milieu d'une conversation chaleureuse, Annette montre une photo présentant l’étui de son violoncelle, transporté sur le dos d'un dromadaire. Cette image improbable a été saisie lors de l’expérience «Suites de Bach dans Le Désert» organisé par NOMADE AVENTURE en 2009, où Annette se produisait dans le désert du Maroc. Chez la danseuse, cette image a déclenché spontanément à ce rêve créer une œuvre ensemble, et présenter au public cette opportunité de voyage merveilleux.


photo JCSanchez

LE SPECTACLE

La performance de 40 minutes environ, est en cours de création. Le projet est conçu pour trois interprètes: une violoncelliste et une couple de danseurs.

La plupart du temps, la musique sera jouée en live. Des projections (photo et vidéo) faites précédemment dans le désert au Maroc ainsi que des éléments scénographiques accompagneront la performance.


Silvina Cortés. photo: JC Sanchez

L' OBJECTIF

Réaliser des vidéos dans le désert, en utilisant le paysage, la nature dans leur expression la meilleure. Amener la musique, la danse, la photographie et le cinéma dans un espace de inhospitalier à première vue, mais qui représente un formidable récepteur et générateur de vie.

Les interprètes ont de riches interactions entre elles, ainsi qu'avec l'espace, les objets et la vidéo.

Pour cela, la violoncelliste ne remplit pas une simple fonction de compagnon musical: elle est active et impliquée physiquement avec les danseurs dans certains passages de l' oeuvre.

Explorer des façons différentes, s' échapper du jeu traditionnel, et exprimer toutes les possibilités sonores du violoncelle.

Transporter le public, comme s'il volait sûr un tapis magique, dans un voyage à travers le désert et lui offrir la possibilité de transformer le rêve en réalité, grâce à NOMADE AVENTURE!


Annette Isenberg et Silvina Cortés. Photo JC Sanchez

LA VIDEO

Silvina Cortés et Javier Gorleri, ont une vaste expérience que vidéastes. Leur dernier projet, «Tolosa», (www.tolosavideodanza.blogspot.com) a été réalisé dans un ancien hangar de ferroviaire abandonné et en plein air à Buenos Aires, Argentine. La vidéo a été présenté dans de nombreux festivals internationaux du film et de vidéo-danse.

Placer la danse, la musique, la photographie et du cinéma dans un espace non conventionnel. C' est cet objectif qui développé au Maroc pour une nouvelle série de documents visuels qui seront présentés lors des futures performances.

No hay ninguna entrada.
No hay ninguna entrada.